DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Il y a 25 ans, un putsch manqué à Moscou allait précipiter la fin de l'URSS

monde

Il y a 25 ans, un putsch manqué à Moscou allait précipiter la fin de l'URSS

Publicité

C‘était il y a tout juste 25 ans : un putsch manqué allait sceller définitivement le sort de l’URSS.

L’Union soviétique est déjà à l’agonie : le mur de Berlin est tombé, l‘économie est exsangue, un vent d’indépendance souffle dans les Républiques. Mikhaïl Gorbatchev veut réformer le régime, mais sans renoncer au communisme et à l’Union soviétique.

Au même moment, Boris Eltsine est élu président de la Fédération de Russie, qui représente les trois-quarts du territoire soviétique. D’emblée, il plaide pour une autonomie totale de la Russie. L’histoire est en marche.

19 août 1991 : le putsch

Tout bascule le 19 août 1991 : des chars et des militaires envahissent le centre de Moscou. C’est le coup d’Etat. Une poignée de conservateurs prend les rênes du pays. Objectif : mettre un terme à la dislocation de l’URSS, initiée, selon eux, par les réformes de Gorbatchev, qui est assigné à résidence.

Mais le putsch se heurte immédiatement à un élan démocratique. La foule se mobilise et la résistance est sans appel, dirigée par Eltsine lui-même. L’image du président russe juché sur un char fera le tour du monde, et lui permettra d’asseoir son pouvoir.

En quelques heures, le putsch est balayé. Après des heurts durant la nuit, la plupart des troupes envoyées sur Moscou se rangent du côté des manifestants.

Les Républiques soviétiques coupent le cordon

Le 22 août, Gorbatchev rentre à Moscou. S’il restera encore président de l’URSS pendant quelques mois, son pays n’est plus le même.
Son plan de réformes a eu des conséquences bien au-delà de ce qu’il ambitionnait. Dans la foulée du putsch, l’empire se disloque :

La Lituanie et la Géorgie, qui avait déjà déclaré leur indépendance, sont imitées par les autres Républiques soviétiques : Estonie, Lettonie, Ukraine, Biélorussie, Moldavie. Suivent les Républiques d’Asie centrale et du Caucase : Azerbaïdjan, Kirghizistan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Arménie, Turkménistan, Kazakhstan.

26 décembre 1991 : la fin de l’URSS

Décembre 1991 marque la fin officielle de l’URSS. À Minsk, Eltsine et les présidents du Bélarus et d’Ukraine créent la communauté des États indépendants et annulent le traité de 1922 qui avait instauré l’Union soviétique. En quelques mois, un régime que l’on pensait inébranlable s’est effondré.

Le 26 décembre, le Parlement soviétique, déjà déserté, se réunit pour la toute dernière fois et déclare morte l’Union soviétique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article