DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attentat de Gazientep : la Turquie promet de "nettoyer" sa frontière des jihadistes de Daesh

monde

Attentat de Gazientep : la Turquie promet de "nettoyer" sa frontière des jihadistes de Daesh

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Les premières victimes de la tuerie de Gaziantep dans le sud-est de la Turquie ont été enterrées ce lundi. Quarante-huit heures après l’attentat-suicide qui a coûté la vie à 54 personnes, le pays reste traumatisé. La plupart des victimes étaient de très jeunes kurdes qui participaient à un mariage.

Quant au kamikaze, la justice tente de l’indentifier. Il avait entre 12 et 14 ans.

Ce massacre, attribué au groupe Etat islamique, ne restera pas impuni a promis le ministre turc des affaires étrangères. “Nous nous battrons jusqu’au bout contre Daesh et contre toutes les autres organisations terroristes”, a déclaré lundi Mevlüt Cavusoglu. Et nous continuerons à soutenir les pays et les groupes qui combattent Daesh. La frontière turque doit être entièrement nettoyée du groupe Etat islamique.”

L’attentat-suicide de Gaziantep aurait été mené en représaille contre Ankara après les récents combats menés par les rebelles syriens.
La Turquie vient d’ailleurs de confirmer qu’elle soutenait l’offensive qui se prépare pour reprendre la ville de Jarablos, au nord de la Syrie, aux mains des jihadistes de Daesh.

Avec Agences

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article