DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Veillée d'armes à la frontière turco-syrienne contre Daesh

monde

Veillée d'armes à la frontière turco-syrienne contre Daesh

Publicité

Des chars d’assaut en position. Mais pas encore de mouvements de troupe. A 70 kilomètres de Gaziantep au sud de la Turquie, la frontière avec la Syrie connaît un calme relatif.
Mais pas pour longtemps : Ankara a confirmé ce lundi soutenir les rebelles syriens dans leur combat contre Daesh.

Objectif : la reconquête de Jarablos à quelques encablures seulement de la frontière turque. Une ville aux mains du groupe Etat islamique.

Des images montrant des combattants de l’armée syrienne libre quittant la Turquie pour entrer en Syrie attestent en tous cas qu’ils sont armés, et prêts à en découdre, avec l’aide d’Ankara.

A 300 km de là, dans la ville d’Hassaké à l’est de la Syrie, le calme reste tout aussi précaire.
Après les combats meurtriers de la semaine dernières entre les groupes kurdes et le régime syrien, un cessez-le-feu était en discussion. Mais une source kurde a finalement démenti cette information

Avec Angences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article