DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Joe Biden chez Erdogan pour apaiser les tensions

monde

Joe Biden chez Erdogan pour apaiser les tensions

Publicité

Des excuses et de l’empathie. La visite mercredi du vice-président américain Joe Biden à Ankara n’avait qu’un objectif : apaiser les tensions avec la Turquie, un mois et demi après le coup d’Etat manqué.

Or le président Erdogan s’impatiente : il demande l’extradition de son ennemi Fethullah Gülen accusé d’avoir préparé le coup d’Etat.

Mercredi le vice-président américain a confirmé qu’une équipe de juristes travaillait d’arrache-pied pour trouver une solution juridique mais à ce stade la Turquie n’aurait présenté aucune preuve de l’implication du prédicateur, exilé au Etats-Unis.

Autre dossier brûlant : la question kurde qui empoisonne les relations américano-turque. L’administration américaine soutient en Syrie les rebelles kurdes.

Une hérésie pour le président Erdogan : “Que ce soit Daesh, le PKK, le PYG (…) Al Nosra, ou les Shebab, de notre point de vue, ce sont toutes des organisations terroristes”, a insisté le président turc.

Histoire d’arrondir les angles, des sources indiquent que Joe Biden aurait ordonné aux rebelles kurdes de ne pas franchir l’Euphrate.

Le président turc en a profité pour confirmer la libération de Jarablos à la frontière syrienne. Mercredi matin, l’armée turque a lancé une opération de grande envergure. Tant pour chasser Daesh que pour éviter l’arrivée des rebelles kurdes à sa frontière.

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article