DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : la ville de Jarablos libérée des jihadistes de Daesh

monde

Syrie : la ville de Jarablos libérée des jihadistes de Daesh

Publicité

La bataille de Jarablos en Syrie aura duré moins d’une journée. Mercredi en fin d’après-midi, les rebelles syriens soutenus par Ankara ont annoncé la défaite totale de Daesh, à la frontière turque. Côté turc, l’opération devait prendre fin “rapidement”.

A l’aube, l’armée turque était entrée en Syrie et avait lancé une opération d’envergure pour reprendre la ville aux mains du groupe État islamique. Les tanks n’ont pas hésité à bombarder les faubourgs de la ville.

La Turquie a précipité son intervention militaire au lendemain de l’attentat-suicide de Gaziantep a fait 54 morts.

Si Ankara cherchait à chasser Daesh de la frontière, le gouvernement turc voulait aussi éviter que la ville ne tombe aux mains des rebelles kurdes.

Il y a aurait eu très peu de résistance de la part des jihadistes qui auraient pris la fuite vers Al-Bab, au sud-est, à 40 km d’Alep.

L’offensive terrestre a été appuyée par des raids aériens de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.

Des bombardements ciblés ont permis de détruire rapidement les principales positions des jihadistes.

Les F16 et bombardiers turcs ont décollé depuis la base aérienne d’Incirlik à 150 km de Jarablos. Une base militaire d’accueil des troupes de l’Otan.

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article