DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Alep en Syrie comme vous l'avez rarement vu

monde

Alep en Syrie comme vous l'avez rarement vu

Publicité

Une ville, deux visages. Alep, la deuxième ville de Syrie, bombardée, défigurée par six ans de guerre.
Et voici Alep comme on l’a rarement vu. Un havre de paix autour d’une piscine, de la musique, des narguilés : c’est comme si la guerre n’existait pas, comme une tentative d‘étouffer les bombes. Les images tournées par la télévision danoise TV2 semblent irréelles. Nous sommes ici dans la partie de la ville contrôlée par le gouvernement. Mais à un kilomètre seulement, les combats font rage.

“Nous nous sommes habitués aux bruits, cela ne fait aucune différence pour nous explique Tawfik Hadad. Quand nous entendons quelque chose, c’est normal. Même lorsque nous entendons parler de la mort, c’est devenu normal. Chaque jour, nous entendons que des gens sont tués.”

Ici, pas de trace de combats ni de bombardements, les habitants déambulent dans ce quartier commerçant.

“Nous ne pouvons pas arrêter de vivre car il y a des gens qui sont de l’autre côté souligne Noor Haj Othmann. Mais nous espérons qu’ils auront une vie meilleure comme celle que nous avons.”

Alep ville de contrastes. Des réfugiés tentent d’oublier la guerre sur un manège. En attendant que la roue tourne.
Dans les quartiers tenus par l’opposition, 250 000 personnes sont assiégées, soumises à des bombardements quotidiens, pratiquement privées de soins et menacées de famine.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article