DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ce qu'il faut retenir du dernier discours d'Obama à l'ONU

monde

Ce qu'il faut retenir du dernier discours d'Obama à l'ONU

Publicité

Pour son dernier discours à l’ONU, Barack Obama a égréné de nombreux thèmes, notamment celui de la guerre en Syrie et du sort des réfugiés. Le président américain a appelé à poursuivre les efforts diplomatiques dans ce pays et martelé que tous les leaders politiques devaient mieux faire.

“Nous devons imaginer ce que ça serait pour notre famille et pour nos enfants si l’indicible nous arrivait. Et nous devons comprendre qu’en fin de compte notre monde serait plus sûr si nous sommes prêts à aider ceux qui en ont besoin et les pays qui portent le plus lourd fardeau”, a-t-il dit.

Sans mentionner directement le le fragile cessez-le-feu négocié avec Moscou qui est en train de voler en éclats, Barack Obama a dénoncé avec force l’attitude de la Russie.

“Si la Russie continue à intervenir dans les affaires de ses voisins, c’est peut-être bien vu chez elle, ça nourrit peut-être la ferveur populaire pendant un temps, mais au fil du temps, ça va aussi diminuer son statut et rendre ses frontières moins sûres”, a-t-il déclaré.

Dans sa longue allocution Barack Obama a aussi mis en garde contre la montée du populisme dans le monde et, côté écologie, exhorté les pays signataires de l’accord de Paris à le mettre en oeuvre dès que possible.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article