DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jordanie : les réactions à l'assassinat de l'écrivain Nahed Hattar

Ecrivain jordanien, Nahed Hattar a été tué ce dimanche à l'entrée d'un tribunal où il devait être jugé pour la publication d'une caricature considérée comme blasphématoire.

Vous lisez:

Jordanie : les réactions à l'assassinat de l'écrivain Nahed Hattar

Taille du texte Aa Aa

La famille et les proches de Nahed Hattar sont en colère. Ils assurent que Nahed Hattar avait reçu des menaces de mort et qu’il avait demandé une protection aux autorités, sans pour autant recevoir de réponse.

Le gouvernement a promis que l’auteur présumé de ce crime serait puni.

Si Nahed Hattar avait commis une faute, alors c‘était à la justice de se prononcer, mais pas à un individu comme ça dans la rue. C’est aux autorités qu’il appartenait de le punir s’il avait effectivement offensé Dieu. Mais personne ne peut décider de se faire justice ainsi en tirant sur quelqu’un“.
Qassim Jawabreh, habitant d’Amman

De confession chrétienne, Nahed Hattar était âgé de 56 ans. En août, il avait publié sur sa page Facebook une caricature (dont il n’est pas l’auteur) censée se moquer des djihadistes.
Mais le gouvernement avait engagé des poursuites contre lui, estimant que sa publication était “une incitation à la discorde confessionnelle” et constituait une “insulte” à l’islam.

- avec AFP et Reuters