DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Alep : vaste offensive terrestre de l'armée contre les zones rebelles


Syrie

Alep : vaste offensive terrestre de l'armée contre les zones rebelles

L’armée syrienne, appuyée par la Russie, poursuit son offensive pour tenter de reprendre le contrôle d’Alep. Cette ville est considérée comme un des fiefs de l’insurrection anti-Bachar al-Assad.
Les troupes gouvernementales ont lancé la semaine dernière une vaste opération militaire, avec le soutien de l’aviation russe (voir ici).
Et ce mardi, c’est un assaut terrestre qui a été lancé sur 4 fronts simultanément, contre les secteurs d’Alep sous contrôle rebelle.

A Genève, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’inquiète de la situation humanitaire sur place.

L’escalade des violences dans les combats occasionne chaque jour davantage de victimes. L’OMS appelle à l’ouverture immédiate de routes humanitaires pour évacuer les malades et blessés du secteur oriental de la ville. On nous dit qu’il ne resterait, dans cette zone, que 35 médecins pour s’occuper des centaines de blessés. Un nombre qui ne cesse d’augmenter.
Fadela Chaïb, porte-parole de l’OMS

Les pays occidentaux se sont indignés de l’intensité de l’offensive contre Alep, dénonçant notamment les bombardements.
Le secrétaire général de l’Otan a ainsi affirmé ce mardi que les attaques sur Alep sont “moralement totalement inacceptables et une violation flagrante du droit international.

Pour aller plus loin

>> Sous les bombardements, Alep se meurt

>> Syrie : Ban Ki-moon se dit consterné par l’escalade militaire dans la ville d’Alep

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Débat présidentiel aux USA : les 2 candidats clament victoire