DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les retraités et l'usage des gaz lacrymogènes en Grèce


monde

Les retraités et l'usage des gaz lacrymogènes en Grèce

Remontés contre la politique d’austérité qui ampute leurs retraites, plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Athènes contre l’austérité, aux cris de “nous ne pouvons pas vivre avec 400 euros”.

Le rassemblement s’est envenimé à l’approche du palais gouvernemental lorsque des retraités ont tenté de renverser un bus de la police.

Les forces de l’ordre les ont alors dispersés à coups de gaz lacrymogènes. Un faux-pas dont le gouvernement s’est excusé. Alexis Tsipras a toujours dénoncé l’usage de ces gaz irritants lors de manifestations de retraités et de travailleurs. Le gouvernement grec les a d’ailleurs interdit, dans la foulée du rassemblement.

Six retraités grecs sur dix vivent avec des pensions inférieures à 700 euros par mois, a estimé la semaine dernière une de leurs associations, le Réseau unitaire des retraités.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

L'Italie rend hommage aux migrants morts en mer