DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Afghanistan : la communauté internationale promet 13,6 milliards d'euros


monde

Afghanistan : la communauté internationale promet 13,6 milliards d'euros

13,6 milliards d’euros sur les trois années à venir. C’est la somme que la communauté internationale s’est engagée mercredi à verser à l’Afghanistan lors d’une conférence à Bruxelles. C’est un peu moins que l’aide récoltée pour les trois dernières années.

Les progrès de la nouvelle administration afghane ont été largement salués. John Kerry a appelé les Talibans à signer une paix honorable avec Kaboul.

“J’appelle la Russie, la Chine, le Pakistan, l’Inde et l’Iran a penser au rôle spécifique qu’ils pourraient jouer dans la région pour aider à faire une véritable différence, pas seulement en ce qui concerne l‘économie à long terme et la future structure sociale de l’Afghanistan, mais pour parvenir à la paix avec les Talibans”, a aussi déclaré le Secrétaire d’Etat.

Le point noir reste l’insécurité. Depuis trois jours, la ville de Kunduz, au nord, est en proie à des affrontements, victime d’une nouvelle démonstration de force des talibans.

“Ils pensaient sans doute qu’en cas de succès militaire avant ou pendant la conférence, cela aurait un impact certain sur son résultat, mais personne ici n’accepte la guerre que mènent les Talibans”, estime Abdullah Abdullah, le chef de l’exécutif afghan, au micro d’euronews.

Les ONG dénoncent un accord signé dimanche par l’UE à Kaboul destiné à faciliter les retours des Afghans déboutés de l’asile.

“Après avoir longtemps accordé peu d’attention au problème de l’Afghanistan à cause des crises en Ukraine et en Syrie, la communauté internationale envoie maintenant ce message très sérieux et insistant depuis le siège de l’Union européenne pour aider la paix, la stabilité et la construction de l‘état en Afghanistan”, commente Maria Sarsalari, notre envoyée spéciale à Bruxelles.

Nous n’abandonerons pas nos amis afghans #Kerry #AfghanConf

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Yémen : la guerre oubliée