DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des ruines d'Alep aux ors de l'Elysée


monde

Des ruines d'Alep aux ors de l'Elysée

Le président français a reçu une délégation de Casques blancs, ces volontaires syriens qui sauvent des vies dans l’enfer de la guerre. Quelques heures avant sa visite dans la soirée à Berlin, François Hollande a promis de “tout faire” avec Angela Merkel et Vladimir Poutine pour “prolonger” la trêve prévue ce jeudi à Alep :

“Ce qui se passe à Alep et plus largement sur le territoire syrien, en raison des bombardements incessants du régime et de ses soutiens, est inacceptable, intolérable et insupportable, a déclaré le président. Il y a 300 000 victimes depuis le début de la révolution et de cette guerre.”

“Pour être franc, nous allons vers une crise humanitaire et même un désastre humanitaire que le monde n’a pas vu depuis plus de 100 ans, lui a répondu amèrement Raed Salah, le responsable des Casques blancs. Je pense que la crédibilité de la communauté internationale n’est plus en jeu depuis longtemps, puisqu’elle a été perdue sur la question syrienne.”

La trêve dans les bombardements, prévue pour durer 11 heures, doit permettre aux blessés de quitter la ville, aux rebelles de se rendre. Pour les 3.000 volontaires des Casques blancs ce sera un fragile répit avant d’affronter, seuls, la barbarie, à nouveau.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : funérailles du chef de guerre Arseni Pavlov