DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

« Trump dit tout haut ce que beaucoup de gens pensent tout bas »


insiders

« Trump dit tout haut ce que beaucoup de gens pensent tout bas »

Les États-Unis vont bientôt élire leur 45ème président. Dans Insiders cette semaine, nous tentons de comprendre comment cette l‘élection va affecter les relations transatlantiques. Pour cela, nous avons interviewé Mario Del Pero, chercheur en relations internationales à Sciences Po Paris.

Sophie Claudet | euronews

« Donald Trump a déclaré que dans l‘ère post-Guerre Froide l’OTAN est devenu obsolète, qu’elle n’a pas les moyens de combattre le terrorisme ? Qu’en pensez-vous ? »

Mario Del Pero | chercheur en relations internationales

« Eh bien Donald Trump a dit tout haut ce que beaucoup de gens pensent tout bas. D’une certaine manière, l’OTAN est obsolète depuis 1991 L’Organisation se cherche un but, une logique. Si l’on observe les concepts stratégiques élaborés par l’OTAN, on constate qu’ils sont riches en platitudes et plutôt dénués de substance. »

« On pourrait cependant dire que la crise ukrainienne a, d’une certaine manière, revigoré l’OTAN en lui permettant de réaffirmer sa mission première qui est de soutenir les états européens, de soutenir certaines démocraties fragiles du Vieux continent et d‘être un outil de la diplomatie et de la politique américaine avant d‘être un outil militaire. »

« Mais on voit que la crise ukrainienne a engendré des divisions au sein de l’Europe et de l’OTAN. C’est la principale nouveauté aujourd’hui. »

Sophie Claudet | euronews

« Parlons maintenant d’Hillary Clinton. Elle croit encore à l’OTAN mais pensez-vous qu’elle sera plus exigeante envers ses alliés ? »

Mario Del Pero | chercheur en relations internationales

« Le sujet principal, c’est la Russie. Pendant la campagne électorale, Hillary Clinton et beaucoup de ses conseillers ont pris de fortes positions anti-russes. »

« Le fait de mettre l’accent sur la Russie remet l’Europe au centre des intérêts géopolitiques américains. Mais d’une certaine manière, cela donne un nouveau rôle à jouer à l’Europe, en particulier à certains États comme l’Allemagne qui doit se poser en médiatrice entre la Russie et les États-Unis et même essayer de contenir la pression excessive que Washington tente d’exercer sur Moscou. »

Sophie Claudet | euronews

« Évoquons maintenant les relations commerciales et le TAFTA en particulier. Barack Obama n’a plus assez de temps pour le promouvoir. Donald Trump veut l’enterrer. Hillary Cliton rétropédale et dit qu’elle ne soutient plus cet accord. Par ailleurs, certains pays européens y sont totalement opposés. Le TAFTA est-il mort ? »

Mario Del Pero | chercheur en relations internationales

« Le TAFTA est dans le coma, c’est sûr, mais on ne peut pas encore dire qu’il soit mort. Hillary Clinton a pris position contre le libre-échange pendant la campagne mais c’est une posture politicienne et électoraliste. On peut ainsi imaginer qu’une fois à la Maison-Blanche, elle reviendrait aux positions plus favorables au libre-échange qu’elle a toujours tenues par le passé. Mais au vu du climat politique qui règne aux États-Unis et en Europe, j’imagine que c’est un retournement qu’elle devrait effectuer discrètement et lentement. »

ALL VIEWS

Touchez pour voir
Elections américaines : l'avenir de l'OTAN en question

insiders

Elections américaines : l'avenir de l'OTAN en question