DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : arrestations des deux présidents du parti pro-kurde HDP


Turquie

Turquie : arrestations des deux présidents du parti pro-kurde HDP

“Où l’avez-vous emmené ?” crient la famille et les amis de Selahattin Demirtas arrêté il y a quelques minutes à son domicile de Diyarbakir. En Turquie, c’est la stupeur et l’incompréhension. après l’arrestation la nuit dernière des deux leaders du principal parti prokurde HDP ( Parti démocratique des peuples ).

C’est un coup de filet sans précédent contre la troisième force politique du pays, un parti farouchement opposé au président Recep Tayyip Erdogan.

L’interpellation de Figen Yüksekdag, la co-présidente du HDP est filmée par ses proches.

Son sort et celui de Selahattin Demirtas sont entre les mains des magistrats qui les ont entendus vendredi matin. Ils pourraient être placés en détention dans le cadre d’une enquête antiterroriste pour des liens présumés avec les rebelles kurdes.

Au total, au moins 11 députés du HDP ont été placés en garde à vue la nuit dernière. Parmi eux, figurent des poids lourds, comme Idris Baluken, président du groupe parlementaire HDP, et Sirri Süreyya Önder, figure respectée de la cause kurde.

Depuis le coup d’Etat manqué de juillet dernier, les purges contre les opposants au président se multiplient sous couvert de lutte contre les putschistes présumés.

La chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, s’est dite “extrêmement inquiète” après ces interpellations et a indiqué sur Twitter qu’elle allait convoquer une réunion des ambassadeurs de l’UE à Ankara.

Berlin a annoncé avoir convoqué le chargé d’affaires turc.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Turquie : huit morts, une centaine de blessés dans un attentat à la voiture piégée