DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie: le parti pro-kurde HDP suspend son activité parlementaire après l'arrestation de neuf députés


Turquie

Turquie: le parti pro-kurde HDP suspend son activité parlementaire après l'arrestation de neuf députés

Le Parti démocratique des peuples (HDP), principal parti pro-kurde, a annoncé dimanche qu’il cessait toute activité au Parlement en raison de l’arrestation suivie du placement, vendredi, en détention préventive de neuf de ses députés, dans l’attente de leur procès. Parmi eux, le coprésident et homme fort du HDP, Selahattin Demirtas, qui, en juin 2015, avait non seulement amené son parti au Parlement mais aussi mis en minorité le Parti de la justice et du développement (AKP) du président Erdogan. Le pouvoir les accuse d’appartenir ou d‘être liés au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

“Après en avoir discuté avec notre groupe parlementaire et notre bureau exécutif, nous avons décidé de suspendre notre participation à l’action législative au regard de ce qui représente l’attaque la plus large et sombre de l’histoire contre notre démocratie”, a commenté le porte-parole du HDP, Ayhan Bilgen. Il a aussi précisé que les députés libres de leurs mouvements consacreront leur temps à aller à la rencontre des électeurs, “de maison en maison, de village en village et de district en district”, à la suite de quoi ils feront des propositions sur la façon dont le HDP peut continuer ses activités.

Le pouvoir a réagi par la voix du Premier ministre, Binali Yıldırım, qui a estimé que boycotter les sessions parlementaires reviendrait pour le HDP à trahir ses électeurs…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Diyarbakir (Turquie) : deux revendications pour un même attentat