DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attentats de Paris : un an après, le recueillement


France

Attentats de Paris : un an après, le recueillement

C’est une journée de commémorations que les familles des victimes ont voulues sobres. Il y a un an, le Portugais Manuel Dias était la première victime des attentats de Paris. Il était tué devant la porte D du Stade de France, dans l’explosion d’une bombe actionnée par un des kamikazes. Une plaque portant son nom a été inaugurée par le président François Hollande, accompagné du Premier ministre, de plusieurs ministres et d‘élus locaux. Sur plusieurs autres sites devaient être dévoilées des plaques comme celle-ci avec les noms des victimes des pires attentats jamais commis en France.

Perpétrés au Stade de France, dans des cafés et restaurants de la capitale et au Bataclan, ces attaques revendiquées par l’Etat islamique avaient fait 130 morts et des centaines de blessés. L‘état d’urgence décrété ce soir-là est toujours en vigueur un an après.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Second tour de l'élection présidentielle en Moldavie avec un candidat pro-russe et une pro-européenne