Russie : la loi sur les ONG et ses effets "destructeurs" sur la société civile

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy  avec AFP, Reuters
Russie : la loi sur les ONG et ses effets "destructeurs" sur la société civile

<p>C‘était en juin 2012 : le président russe faisait adopter une loi controversée sur les <span class="caps">ONG</span>.<br /> Les associations bénéficiant de financements étrangers et ayant une activité politique doivent s’enregistrer et s’afficher comme des « agents de l‘étranger ».</p> <p>>>> <a href="http://fr.euronews.com/2012/07/07/les-ong-seront-elles-privees-de-liberte-en-russie">voir ici</a></p> <p>Quatre ans plus tard, la loi est toujours en application, en dépit des protestations.<br /> Amnesty International a présenté ce vendredi à Moscou un rapport qui présente “<em>les effets destructeurs</em>“ de cette loi pour la société civile russe.</p> <p>“<em>Nous pensons que les autorités russes gagneraient à écouter les remarques formulées par les organisations de la société civile et à travailler avec les <span class="caps">ONG</span>. Il est clair que cette loi doit être abrogée. Et nous voulons croire que ce sera un jour chose faite.</em>“<br /> <strong>Sergueï Nikitine, directeur de l’antenne russe d’Amnesty International</strong></p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Demonising of <span class="caps">NGO</span>s harming Russian citizens not just activists. Consumer protection, environmental causes, academic research all suffering <a href="https://t.co/eBnrsJUsqg">pic.twitter.com/eBnrsJUsqg</a></p>— John Dalhuisen (@DalhuisenJJ) <a href="https://twitter.com/DalhuisenJJ/status/799587285851312128">18 novembre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>D’après Amnesty, près de 150 <span class="caps">ONG</span> ont été forcées par la justice de s’enregistrer en tant qu’“agent de l‘étranger”.<br /> Cela a eu un impact sur le financement. Certaines structures ont même été obligées de mettre la clé sous la porte.</p> <h3>Amnesty rouvre son local à Moscou</h3> <p>Par ailleurs, les responsables d’Amnesty ont annoncé la réouverture de leur bureau à Moscou. Le local avait été fermé début novembre. Les autorités locales invoquaient alors un arriéré de paiement dans le loyer.<br /> Faux, répondait Amnesty.<br /> En tout cas, le litige a été résolu. Un nouveau contrat de location a été signé.</p> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/-gR0y0SQwzY" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>