DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Russie : la loi sur les ONG et ses effets "destructeurs" sur la société civile


Russie

Russie : la loi sur les ONG et ses effets "destructeurs" sur la société civile

C‘était en juin 2012 : le président russe faisait adopter une loi controversée sur les ONG.
Les associations bénéficiant de financements étrangers et ayant une activité politique doivent s’enregistrer et s’afficher comme des « agents de l‘étranger ».

>>> voir ici

Quatre ans plus tard, la loi est toujours en application, en dépit des protestations.
Amnesty International a présenté ce vendredi à Moscou un rapport qui présente “les effets destructeurs“ de cette loi pour la société civile russe.

Nous pensons que les autorités russes gagneraient à écouter les remarques formulées par les organisations de la société civile et à travailler avec les ONG. Il est clair que cette loi doit être abrogée. Et nous voulons croire que ce sera un jour chose faite.
Sergueï Nikitine, directeur de l’antenne russe d’Amnesty International

D’après Amnesty, près de 150 ONG ont été forcées par la justice de s’enregistrer en tant qu’“agent de l‘étranger”.
Cela a eu un impact sur le financement. Certaines structures ont même été obligées de mettre la clé sous la porte.

Amnesty rouvre son local à Moscou

Par ailleurs, les responsables d’Amnesty ont annoncé la réouverture de leur bureau à Moscou. Le local avait été fermé début novembre. Les autorités locales invoquaient alors un arriéré de paiement dans le loyer.
Faux, répondait Amnesty.
En tout cas, le litige a été résolu. Un nouveau contrat de location a été signé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Accident minier en Turquie : quatre morts, douze ouvriers bloqués