DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Avis de tempête sur les négociations d'adhésion de la Turquie


Le bureau de Bruxelles

Avis de tempête sur les négociations d'adhésion de la Turquie

Geler les négociations d’adhésion avec la Turquie, c’est le souhait d’une majorité de groupes politique au Parlement européen. Lors d’un débat les eurodéputés ont exprimé leurs inquiétudes face à la répression menée par les autorités turques après la tentative de coup d’État cet été. Pour le président des élus libéraux il faut une réponse ferme. Le gel des pourparlers doit être complété par l’instauration d’un « certain nombre de conditions pour relancer ces négociations d’adhésion une fois que la Turquie respectera les règles », explique Guy Verhofstadt.
La responsable de la diplomatie européenne estime au contraire que fermer la porte à la Turquie serait une erreur. « Je crois que tout le monde serait perdant », juge Federica Mogherini.
Pour la rapporteure des questions turques au Parlement européen, Kati Piri, il est du devoir des députés de dénoncer la dérive autoritaire du gouvernement turc.
La question est particulièrement délicate pour les 28 car la Turquie est un partenaire clef des Européens pour répondre à la crise migratoire. L’Union et Ankara ont signé en début d’année un accord pour limiter l’arrivée des réfugiés sur les côtes européennes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

David Davis donne le ton des négociations du Brexit