DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bulgarie : 400 migrants arrêtés après des violences à Harmanli


Bulgarie

Bulgarie : 400 migrants arrêtés après des violences à Harmanli

En Bulgarie, la police a arrêté plus de 400 migrants, essentiellement des Afghans et des Irakiens, après les violences qui ont éclaté dans le camp de Harmanli, près de la frontière turque dans le sud de la Bulgarie.

Les migrants entendaient exprimer leur colère contre une mesure de confinement prise en début de semaine après une information faisant état d’un début d‘épidémie de gale. Des échauffourées ont éclaté avec les forces de l’ordre, une vingtaine de policiers ont été blessés.

En réaction, les autorités bulgares ont annoncé que des Afghans interpellés seraient bientôt extradés vers leur pays d’origine.

Quelque 13.000 migrants, essentiellement des Afghans, sont actuellement bloqués en Bulgarie, suite à la fermeture des frontières vers l’Europe occidentale. Sofia a de son côté érigé une clôture à sa frontière avec la Turquie pour empêcher l’entrée de nouveaux migrants sur son sol.

Des nationalistes bulgares réclament la fermeture des camps de réfugiés et le renvoi des migrants en Turquie ou vers leur pays d’origine.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Accord avec les Farc : la Colombie n'en a pas fini avec les obstacles