DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Accident d'avion en Colombie : le deuil des familles brésiliennes


Brésil

Accident d'avion en Colombie : le deuil des familles brésiliennes

Dans la ville de Chapeco, au sud du Brésil, le stade est devenu un lieu de deuil et de recueillement. Les proches des membres du petit club de foot brésilien décimé dans le crash d’avion se retrouvent dans cette pénible épreuve. Parmi eux, la mère du gardien de but décédé sur le chemin de l’hôpital.

“Mon coeur est en miettes, murmure Alaide Padilha. Je souffre beaucoup. C’est très difficile. Je n’aurais jamais cru devoir vivre ça. Je n’ai toujours pas réalisé.”

“Je ne peux pas le croire. J’ai parlé avec mon compagnon. Il m’a appelée juste avant le vol, et après, plus rien”, raconte la petite amie du responsable de la sécurité pour le club.

Au siège de la chaîne brésilienne TV Globo, c’est par des applaudissements que la rédaction a rendu hommage à ses quatre employés tués dans l’accident. Au total, 71 personnes sont mortes dans cet accident survenu en Colombie, parmi elles une vingtaine de journalistes qui accompagnaient l‘équipe de foot.

“C’est un moment très triste pour nous tous, confie Carlos Augusto, le cousin du journaliste Guilherme Marques qui est mort à l‘âge de 28 ans. Nous sommes bouleversés et encore choqués par la nouvelle. Nous demandons l’aide de Dieu pour pouvoir continuer nos vies et surmonter ce moment très difficile.”

Dans une église de Rio, au pied de la statue du Christ Rédempteur, une messe a été célébrée en mémoire des victimes. Plusieurs autres cérémonies comme celle-ci ont eu lieu dans tout le pays.

http://oglobo.globo.com/esportes/os-jornalistas-que-morreram-no-desastre-aereo-da-chapecoense-20559287

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Corée du sud : l'opposition ne renoncera pas à la procédure de destitution