DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grand Slam de Tokyo : les Japonais impériaux

Comme le judo commence et finit au Japon, c'est l'heure du dernier tournoi de la saison, le Grand Slam de Tokyo

Vous lisez:

Grand Slam de Tokyo : les Japonais impériaux

Taille du texte Aa Aa

Pedro Lasuen, notre envoyé sur place à Tokyo:
Le circuit mondial de judo ferme ses portes. C’est l’heure de faire les comptes, le bilan d’une année fabuleuse: 10 Grands Prix, 5 Grands Slam, le Masters au Mexique, les Jeux olympiques de Rio. Et comme le judo commence et finit ici, au Japon, c’est l’heure du dernier tournoi de la saison, le Grand Slam de Tokyo.

L’hymne japonais a retenti quatre fois dans le mythique Tokyo Metropolitan Gymnasium, lors d’une première journée complètement dominée par les judokas de l’archipel.

Dans la catégorie -52 kg, le podium est entièrement Japonais. La victoire revient à Tsunoda Natsumi, la locale bat au terme d’une finale inédite sa compatriote de 16 ans seulement Uta Abe, suite à une clé de bras (juji gatame) pour ippon.

Rebelote dans la catégorie supérieure, la finale est 100% Japonaise chez les -57 kg. La tenante du titre de 21 ans Tsukasa Yoshida vient à bout en finale de l’ancienne championne du monde Nae Udaka. C’est un shido pour passivité qui départage les deux judokates après plus de 11 minutes de combat, donc 6 de prolongations.

Chez les hommes dans la catégorie -60kg, le Japonais Ryuju Nagayama,champion du monde junior, remporte la finale face à son compatriote et compagnon d’entraînement Naohisa Takato. Takato, médaillé de bronze olympique à Rio et n°7 mondial est favori, mais il est écrasé par un uchi-mata ravageur à 44 secondes du gong, pour ippon.

La quatrième et dernière victoire japonaise est signée Hifumi Abe, chez les -66kg. Le vainqueur du Grand Slam de Tyumen bat en finale Yuuki Hashiguchi, Japonais lui aussi. Abe prend l’avantage en marquant un yuko, et achève le duel par ippon en réalisant un splendide tai-otoshi aérien fidèle au style nippon.

Bilan : ce premier jour était celui du Japon. Seule réconfort pour le reste du monde : la victoire chez les -48kg de la Mongole Urantsetseg Munkhbat.

La surprise du jour est l‘élimination précoce du champion olympique en titre Fabio Basile. L’Italien, qui n‘était pas remonté sur les tatamis depuis sa victoire à Rio, subit une immobilisation pour ippon dès son premier combat face au Japonais Norihito Isoda.

Le ippon du jour est celui infligé par la Japonaise Ai Shishime à la jeune Russe Zarina Babinyam dès le tour préliminaire des -52kg.