DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Alep : la fuite de civils freinée par les djihadistes ?


Syrie

Alep : la fuite de civils freinée par les djihadistes ?

Des milliers de civils se trouvent toujours pris au piège à Alep, au milieu du champ de bataille où s’opposent groupes rebelles et forces gouvernementales.
Certains ont réussi à fuir profitant d’une trêve aussi éphémère que fragile. Et d’après certains témoignages, les djihadistes tentent d’empêcher les habitants de quitter les zones de combat.

Les gens qui ont rejoint les groupes armés l’ont fait pour toucher de l’argent, et pour avoir de quoi manger et boire. Ils l’ont fait aussi pour se mettre à l’abri d’exactions. Car ceux qui ne rejoignent pas les rebelles subissent des exactions. Les groupes armés ont la mainmise sur tous les produits alimentaires qu’ils vendent aux gens.

Ils ont cherché à m’enrôler, mais j’ai refusé. Ils m’ont tabassé. Ca fait plusieurs fois que j’essaie de rallier les zones sous contrôle gouvernemental.

Par ailleurs, l’ONU se dit préoccupée par la disparition de centaines d’hommes ayant quitté les quartiers est d’Alep et qui aurait rejoint les zones contrôlées par le régime syrien.
Des hommes dont on est désormais sans nouvelles.

avec agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Colombie

Colombie : les guérilleros commencent à déposer les armes