DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Leurs derniers messages d'Alep

Les appels au secours déchirants des habitants assiégés d'Alep. Peut-être leur dernier signe de vie.

Vous lisez:

Leurs derniers messages d'Alep

Taille du texte Aa Aa

Ce sont peut-être leurs derniers messages, derniers signes de vie des habitants de Alep victimes des bombes et de la barbarie des milices victorieuses. Les réseaux sociaux résonnent des appels au secours déchirants des Syriens. Nous avons choisi d’en diffuser certains, sans pouvoir vérifier leur authenticité.
Ce professeur, Abdulkafi Alhamdo supplie le monde de sauver les gens, les enfants d’Alep, et sa fille.

Lina Shamy, qui se présente sur Twitter comme un membre de la révolution syrienne, explique que les civils sont terrés dans un territoire de 2 km2, dernière poche rebelle. “Chaque bombe est un massacre, sauvez Alep, sauvez l’humanité.”

Salah Ashkar, activiste, journaliste independant, dit qu’il n’y a pas une minute à perdre.

La petite Bana, 7 ans, tweete depuis plusieurs mois, elle écrit “ce sont mes derniers instants, pour vivre et mourir”.
On ne sait pas si elle est encore en vie.

Pour Abdulkafi Alhamdo, le docteur, “c’est la fin du monde. Les bombes pleuvent. Les gens courent sans savoir où aller.”

Les Casques blancs, quant à eux, ces secouristes d’Alep, expliquent qu’il y a des corps partout dans les rues en ruine, et qu’il est impossible de compter les morts.