DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Allemagne : un enfant de 12 ans rate deux attentats à la bombe à Ludwigshafen


monde

Allemagne : un enfant de 12 ans rate deux attentats à la bombe à Ludwigshafen

Deux tentatives d’attentats sans précédent, conçues par un enfant âgé de 12 ans, ont échoué de justesse en Allemagne : c’est ce qu’a révélé ce vendredi l’hebdomadaire allemand Focus, citant des sources de sécurité et de justice; l’information a ensuite été confirmée par le parquet fédéral. Les attaques ratées ont eu lieu le 26 novembre puis le 5 décembre derniers à Ludwigshafen, une ville du sud-ouest du pays, située au bord du Rhin dans le land de Rhénanie-Palatinat.

L’activiste “en herbe”, Allemand d’origine irakienne, a d’abord déposé fin novembre un sac à dos contenant une bombe artisanale au milieu des petits chalets du marché de Noël. L’engin n’a pas explosé, explique le magazine Focus, car au dernier moment, le détonateur n’aurait pas fonctionné. Le jeune garçon ne s’est apparemment pas découragé puisque le 5 décembre, il a caché le même sac, toujours avec une bombe à clous à l’intérieur, dans un buisson près de l’Hôtel de Ville de Ludwigshafen. Le pire a vraiment été évité car les services de la municipalité côtoient un centre commercial dans le même immeuble.

Le centre commercial Rathaus Center :

C’est un passant qui a vu le sac, il a appelé la police et des démineurs ont pu neutraliser la bombe. De source policière, le suspect de 12 ans habite à Ludwigshafen où il a été arrêté. Il aurait été radicalisé, aidé et instrumentalisé, selon la presse allemande, par un homme lié au groupe terroriste Etat islamique. On ne dispose d’aucune information sur cet “instructeur” islamiste. L’enfant radicalisé se trouve actuellement dans un centre de détention pour jeunes. Le parquet fédéral allemand, qui traite les affaires de terrorisme, a été saisi et a ouvert une enquête.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

monde

Primaire de la gauche : candidatures et revirement 'surprise' de Valls sur le 49-3