DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Enquête sur le crash aérien en Russie : des fragments localisés


Russie

Enquête sur le crash aérien en Russie : des fragments localisés

Les recherches se poursuivent en mer Noire pour tenter de retrouver les boîtes noires du Tupolev 154 qui s’est abîmé dimanche.
La récupération de ces boîtes noires et leur analyse permettront de comprendre ce qui a pu se passer, savoir pourquoi l’appareil a disparu des écrans radar quelques minutes après son décollage de Sotchi.

D’ores et déjà, plusieurs morceaux de l’appareil ont été localisés, comme l’explique ce porte-parole du ministère de la Défense.

Grâce à une sonde acoustique, nous avons pu délimiter un rayon de 500 mètres pour les recherches des débris. Ces débris sont à une profondeur d’environ 30 mètres. Tous nos moyens de recherche sont utilisés.
Igor Konashenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense

Quatre-vingt douze personnes se trouvaient à bord de l’avion.
Onze corps ont déjà été repêchés et transférés à Moscou pour être identifiés.
L’appareil, un Tupolev 154, était parti de Moscou et devait se rendre en Syrie. Il avait fait une escale à Sotchi pour le ravitaillement.

Accident plutot qu’attentat

Du côté des autorités, on semble écarter la piste terroriste.
A en croire le ministre des Transports, les raisons de la catastrophe relèveraient davantage du problème technique ou de l’erreur de pilotage.

>> Aucune trace d’un attentat à bord du Tu-154, selon le FSB, article publié ce lundi 26 décembre sur le site Sputnik, à lire ici

Les victimes

Parmi les passagers figuraient 64 membres des Chœurs de l’Armée rouge, un ensemble musical très populaire en Russie, ainsi qu’une figure de l’action humanitaire russe et plusieurs journalistes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Russie

Crash aérien en Russie : journée de deuil en hommage aux victimes