DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Crimes contre la minorité rohingya au Myanmar : des policiers arrêtés


Birmanie

Crimes contre la minorité rohingya au Myanmar : des policiers arrêtés

Plusieurs policiers du Myanmar ont été arrêtés. Cela fait suite à la diffusion samedi sur les réseaux sociaux d’une nouvelle vidéo montrant des forces de l’ordre s’en prenant physiquement à des villageois de la communauté rohingya dans le nord-ouest du pays.

Jusqu’ici, le gouvernement avait toujours rejeté ces allégations. Pour la première fois, il décide donc d’ouvrir une enquête.

Depuis octobre, 50 000 musulmans rohingyas ont fui une opération de l’armée birmane lancée en représailles de l’attaque de plusieurs postes frontières.

Arrivés au Bangladesh, ces réfugiés ont décrit les exactions de l’armée du Myanmar : viols collectifs, meurtres et tortures.

Depuis octobre, des dizaines de vidéos ont été diffusées sur les réseaux sociaux mais la zone étant interdite d’accès aux médias et aux ONG, les informations sont très difficiles à vérifier.

Considérés commes des étrangers au Myanmar, pays bouddhiste à plus de 90 %, les Rohingyas musulmans sont apatrides. Ils n’ont pas accès au marché du travail, aux écoles, aux hôpitaux et la montée du nationalisme bouddhiste ces dernières années n’a rien arrangé.