DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

200 000 femmes pour dénoncer le machisme de Trump


monde

200 000 femmes pour dénoncer le machisme de Trump

Les propos machistes et misogynes de Donald Trump provoquent la colère des femmes américaines. Samedi prochain, 200 000 d’entre elles défileront dans les rues de Washington, la capitale des Etats-Unis, pour manifester contre les déclarations sexistes que le président tient depuis son élection.
Cette marche aura lieu au lendemain de l’investiture du magnat de l’immobilier.

Qui est à l’origine ?
Teresa SHOOK est une avocate retraitée vivant à Hawaï. Indignée par l’élection de Trump, elle décide d’organiser une marche et fait part de son idée à quelques-unes de ses amies via Facebook. Très vite, les adhésions se multiplient et sa demande fait écho sur Pantsuit Nation, groupe Facebook pro-Hillary Clinton, la candidate démocrate à la présidentielle américaine.
En une nuit, la magie d’internet opère et l’évènement « Women’s March » est créé. Il réunit déjà plus de 250 000 personnes.

Une « marche des femmes », pourquoi ?
Si la manifestation a lieu au lendemain de la prise de fonctions de Donald Trump, l’objet de la marche n’est pas seulement de clamer l’opposition au futur président mais aussi de défendre les droits des femmes.
Durant sa campagne électorale, le 45ème président des Etats-Unis n’a cessé de choquer la gente féminine avec des propos sexistes en tout genre. Assez pour indigner la population et notamment de nombreuses associations dont Amnesty International qui soutient l’initiative « Women’s March ».

Je suis un homme, puis-je participer à la marche ?
Bien sûr. Même si l’événement a été organisé par des femmes, il reste accessible à tout le monde.
Cependant, les organisateurs rappellent qu’il est nécessaire de se préinscrire sur le site de la manifestation. Cela permettra aux volontaires et autres personnes souhaitant participer à l’organisation de prévoir des lieux d’accueil et de restauration.

Je n’habite pas Washington mais je souhaite participer
L’initiative a pris une telle envergure que des « Sisters Marches » (traduisez par-là « marches jumelles ») sont organisées un peu partout dans le monde, en solidarité avec les organisateurs de Washington.
En tout, 386 manifestations auront lieu ce samedi 21 janvier. Pour se joindre à une marche près de chez soi, il suffit de se rendre sur le site officiel et d’indiquer son pays de résidence.
En France, sept villes accueilleront l’évènement ce week-end: Paris, Nice, Montpellier, Marseille, Toulouse, Strasbourg et même Auvillar, village de l’Occitanie.




Infos pratiques
La « Women’s March » débutera à côté du Capitole des Etats-Unis – le siège du Congrés à Washington – plus exactement au croisement de l’Independence Avenue et Third Street SW.
La marche débutera à 10 heures, heure locale, et prendra fin aux alentours de 13 heures. L’itinéraire reste encore inconnu pour des raisons de sécurité.

Abdéraouf ZERARKA

monde

On répète l'investiture : un sergent-major joue Trump, une sergent-chef Melania