Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Manifestations en Roumanie : un ministre lâche le gouvernement

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Manifestations en Roumanie : un ministre lâche le gouvernement

<p>200 000, peut être 300 000 personnes dans tout le pays. Dans toute la Roumanie on proteste contre l’assouplissement de la loi anti-corruption. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Roumanie: manifestations géantes contre le gouvernement roumain <a href="https://t.co/QmFXw3CK1U">https://t.co/QmFXw3CK1U</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash">#AFP</a> <a href="https://t.co/2mwSqh7vnL">pic.twitter.com/2mwSqh7vnL</a></p>— Agence France-Presse (@afpfr) <a href="https://twitter.com/afpfr/status/827067029756616704">2 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Le ministre du Commerce est le premier à lâcher le gouvernement, après 28 jours seulement en fonction, Florin Jianu a annoncé sa démission sur Facebook avec ces mots : <br /> “Je ne veux pas avoir à dire à mon enfant que j’ai été lâche et que j’ai soutenu quelque chose auquel je ne croyais pas.” </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="ro" dir="ltr"><span class="caps">ROMANIA</span> <span class="caps">POLITICS</span>: Florin Jianu Cabinet Minister Resigns – <a href="https://t.co/wsMoIwbA2i">https://t.co/wsMoIwbA2i</a> – … <a href="https://t.co/fjjdg31vMi">pic.twitter.com/fjjdg31vMi</a></p>— Politicoscope (@Politicoscope) <a href="https://twitter.com/Politicoscope/status/827087944611721216">2 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Le nouveau gouvernement social-démocrate<br /> est revenu au pouvoir le 4 janvier. Le décret d’urgence qu’il a adopté en catimini mardi soir pourrait mettre les hommes politiques à l’abri de certaines poursuites. Les Roumains ne pardonnent pas cette mesure. Elle engendre les plus grandes manifestations depuis la chute du communisme.</p> <p>Le parquet anticorruption a enquêté ces dernières années sur de nombreux élus et hommes d’affaires. Et particulièrement dans les rangs du Parti social-démocrate.</p>