DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mobilisation populaire contre la candidature de Budapest aux JO 2024


Hongrie

Mobilisation populaire contre la candidature de Budapest aux JO 2024

L’opposition à l’organisation des Jeux Olympiques de 2024 est soigneusement mise en scène à Budapest.

Les militants du mouvement Momentum ont déchargé des dizaines de cartons à la mairie.

A l’intérieur, les 266151 signatures récoltées par une pétition demandant l’organisation d’un référendum.

La question proposée est la suivante: “êtes-vous d’accord avec l’idée que la municipalité de Budapest retire sa candidature à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques en 2024?”

Budapest veut débourser 2,4 milliards d’euros pour accueillir les Jeux de 2024, des fonds que le mouvement étudiant souhaiterait plutôt voir investis dans la santé ou l‘éducation.

“Nous devons donner le droit aux gens de s’exprimer et la meilleure manière de le faire, c’est d’organiser un référendum. Donc nous demandons au Premier ministre (Viktor Orban) et au maire de Budapest (Istvan Tarlos) de l’organiser et de ne pas tenter d’empêcher une consultation demandée par un quart de million d’habitants”, a ainsi déclaré devant la presse András Fekete-Győr, le président du mouvement Momentum.

Face au poids de la mobilisation, le maire de Budapest n’a pas exclu de retirer la candidature de la capitale hongroise.

La pétition rassemble en effet deux fois le quorum nécessaire à l’organisation du référendum.

Si la ville ne retire pas sa candidature, le Comité électoral de la capitale aura 45 jours pour vérifier la validité des signatures collectées et confirmer le cas échéant que le seuil minimum de 138.000 paraphes, soit 10% du corps électoral de Budapest, est bien atteint pour organiser un référendum.

Après les désistements de Rome et de la candidature commune de Hambourg et de Kiel, trois villes restent en lice : Budapest, Paris et Los Angeles.

La ville hôte sera choisie au mois de septembre par le CIO.

Avec agences.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Allemagne

A Munich, l'Allemagne appelle les Etats-Unis à ne pas menacer la cohésion européenne