DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Viceroy's House" retrace la douloureuse partition des Indes


cinema

"Viceroy's House" retrace la douloureuse partition des Indes

En partenariat avec

Le nouveau film historique Viceroy’s House revient sur un chapitre douloureux de l’Inde et du Pakistan. Dans les derniers jours de l’empire britannique des Indes, la caméra nous embarque dans le palais royal qui donne son nom au film.

En 1947 la partition des Indes entraînait une vagues migratoire monumentale. Une histoire personnelle pour la réalisatrice britannique Gurinder Chadha (Joue la comme Beckham), dont les grands parents ont vécu l’exode.

Je suis retourné sur les traces de mes ancêtres, et j’ai trouvé la grande maison que mon grand-père avait construit en Inde. En 1947 ma grand-mère et ses cinq enfants avaient fuit pendant la nuit. Et bien cinq familles habitent aujourd’hui dans cette maison. Des réfugiés qui ont fait le chemin inverse“ décrit la cinéaste en parlant d’un voyage effectué en 2006 pour tourner un documentaire.

Mahatma Gandhi qui menait le combat pacifiste, est assassiné quelques mois après l’indépendance. Symbole du coût immense de la partition des Indes.

Quatorze millions de personnes ont été déplacées, dans la plus grande vague migratoire de l’histoire moderne et près de deux millions de personnes sont mortes. C’est un honneur immense pour nous de raconter leur histoire et de rendre hommage à ces gens“ estime Manish Dayal, qui joue le rôle d’un employé du château.

Hugh Bonneville incarne Louis Mountbatten, dernier vice-roi des Indes britanniques, chargé de préparer l’indépendance des Indes. Gillian Anderson joue le rôle de sa femme Edwina.

Une chose qui m’a frappée, je ne m’en était jamais rendu compte, c’est de voir combien les différentes religions cohabitaient pacifiquement avant la partition. Avant même l’idée qu’il y existerait des bornes, des frontières, des murs. Je trouve ça remarquable“ s’exclame Gillian Anderson.

Viceroy’s House sortira en France en juillet. Un mois avant l’anniversaire de l’indépendance du Pakistan et de l’Inde, fêtés les 14 et 15 août.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Coup de théâtre aux Oscars : "Moonlight" sacré meilleur film