DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Geert Wilders va décevoir ses partisans"


Pays-bas

"Geert Wilders va décevoir ses partisans"

En attendant les résultats des élections générales du 15 mars, jetons un autre regard sur le très controversé leader néerlandais du PVV, Geert Wilders, celui qui veut fermer le pays aux musulmans, interdire le Coran et sortir de l’Union européenne, un personnage que l’on va tenter de comprendre par le biais d’une interview de son frère aîné Paul, 69 ans.

Pour contextualiser la montée en puissance de Geert Wilders aux Pays-Bas, il faut se rappeler que l’ancien chef de file de l’extrême droite néerlandaise Pim Fortuyn a été assassiné en pleine rue en 2002, juste avant les élections législatives, et qu’en 2004, le réalisateur controversé Theo Van Gogh a été tué par un extrémiste islamiste d’origine marocaine. Depuis, Geert Wilders a fondé le PVV, le Parti pour la liberté, en 2006, et il vivrait avec sa femme dans un lieu tenu secret, coupé de son électorat.

Récemment, Paul Wilders s’est exprimé sur son frère sur Twitter et dans la presse allemande et britannique. Il a aussi accepté de répondre aux questions de notre journaliste James Franey.

“Paul Wilders, vous êtes le frère aîné de Geert Wilders, merci d’avoir bien voulu nous rencontrer. Première question, si vous le permettez, comment était votre frère quand il était petit ?”

Il était gâté, c‘était un petit garçon pourri gâté. Il a vécu comme tous les gens jusqu‘à ses 18 ans et son départ pour Israël. A son retour, il a travaillé pour le service social et il a constaté qu’il y avait beaucoup de bureaucratie, et à partir de ce moment-là, il a décidé qu’il voulait vraiment se démarquer, faire la différence.

“Et quand a-t-il commencé à exprimer ses opinions à propos de l’Islam ? Je veux dire, avez-vous noté le changement ?”

Il a vu une niche politique. Il s’est posé en opposant féroce à l’Islam, et très récemment à la Turquie et il a plutôt beaucoup de succès. Il a été la personnalité des Pays-Bas à prendre une posture tout à fait extrême, apportant des solutions faciles à des problèmes difficiles, que les gens recherchent.

“Quel est le prix à payer pour la famille Wilders aux Pays-Bas ?”

Ma famille a été menacée, j’ai été menacé. Ma vie a été en jeu à certains moments, j’ai été intimidé, je reçois des appels téléphoniques tout le temps, et pas des plus sympathiques. Donc, pour moi, son positionnement a eu un impact.

“La dernière fois que vous et votre famille avez vu votre frère, c‘était quand, et qu’avez-vous fait ?”

C‘était pour l’anniversaire de notre mère, c‘était la dernière fois, jusqu‘à ce que je le critique publiquement en décembre, après il a coupé les ponts. Je savais que cela pouvait arriver le connaissant. J’espérais sincèrement que cela ne se passe pas comme ça. Je n’en suis pas heureux, mais ce n’est pas à moi de décider pour lui.

“Pensez-vous que la popularité de votre frère va durer ou qu’elle disparaîtra ?”

La plupart des choses qu’il propose sont extrêmes, les lois devront être changées et cela prendra des années aux Pays-Bas. Donc, il décevra ses partisans et ses électeurs. Et il ne peut pas se le permettre. Au final, peu importe le résultat des élections, je crois, qu’il prendra la voie la plus facile, il va blâmer les autres.

ALL VIEWS

Touchez pour voir