DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : à Homs, les rebelles perdent leur bastion


Syrie

Syrie : à Homs, les rebelles perdent leur bastion

Nouveau revers pour les rebelles syriens : ils sont en passe de perdre un nouveau fief : celui de Homs, à mi chemin entre Damas et Alep.

Samedi, des centaines de partisans anti-régime ont quitté le quartier d’Al-Waer, l’une des dernières poches de résistance dans la région.

Comme à Alep, les rebelles ont finalement accepté de quitter le secteur après des semaines de bombardement intensifs.
Leur évacuation se fera sous le parainage de l’armée russe.

Les personnes évacuées devraient rejoindre soit Jarablos, à plus de 400 km, au nord de la Syrie, soit Idleb, un des derniers bastions rebelles où des milliers d’insurgés ont trouvé refugé cet hiver après la chute d’Alep Est
Leur évacuation se fera sous le parainage de l’armée russe.
.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, 12 000 personnes au total, dont 2 500 rebelles, doivent quitter Al-Waer.

Cette reprise en main de Homs intervient à quelques jours d’un nouveau round de négociations à Genève.

Pour Damas, cette évacuation tend à démontrer que l’opposition syrienne ne contrôle plus qu’une infirme partie du territoire syrien.

Selon l’AFP, le régime de Bachar Al-Assad contrôlerait désormais 36% de la Syrie, contre 12% pour les rebelles. Quant aux jihadistes de Daesh, ils seraient toujours maîtres de 29% du territoire syrien (23% pour les Kurdes).

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Chine

Menace nucléaire en Corée du Nord : Pékin et Washington promettent de travailler ensemble