DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attentat de St-Pétersbourg : le kamikaze formellement identifié


Russie

Attentat de St-Pétersbourg : le kamikaze formellement identifié

La police antiterroriste a confirmé mardi l’identité du kamikaze à l’origine de l’attaque du métro de Saint-Pétersbourg.
Akbarjon Djalilov, 22 ans, était originaire du Kirghiztan, une région d’où de nombreux jeunes sont partis faire le jihad en Irak et en Syrie.

Les enquêteurs sont désormais certains que le kamikaze avait posé une deuxième bombe qui n’a pas explosé.

“Les experts légistes ont découvert des traces génétiques de Jalilov dans un sac contenant un explosif à la station de métro Plochtchad Vosstaniïa”, a déclaré Svetlana Petrenko, la porte-parole de la cellule d’enquête. “A partir de ces preuves et des caméras de surveillance nous avons des raisons de penser que la personne derrière cet acte terroriste dans le wagon était la même personne que celle qui a déposé le sac contenant des explosifs à la station de métro Plochtchad Vosstaniïa”.

Grâce au sang-froid du conducteur de la rame de métro, qui a continué à rouler malgré l’explosion, de nombreuses vies ont apparemment été épargnées.

Onze personnes ont péri durant l’attentat et trois autres victimes sont mortes à l’hôpital. Mardi, la ministre russe de la santé est venue réconforter les blessés. Une quarantaine de personnes sont toujours hospitalisées.

A ce stade, l’attentat n’a toujours pas été revendiqué mais tous les regards sont tournés vers Daesh qui s’oppose depuis 2015 à l’intervention armée de Moscou dans le conflit syrien.

Avec Agences

Michel Barnier appelle au calme  Madrid et Londres qui s'écharpent au sujet de Gibraltar

Royaume-Uni

Michel Barnier appelle au calme Madrid et Londres qui s'écharpent au sujet de Gibraltar