DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

A peine libéré, l'opposant Alexeï Navalny candidat à la présidentielle


Russie

A peine libéré, l'opposant Alexeï Navalny candidat à la présidentielle

Alexeï Navalny ne renonce pas. L’ennemi numéro un du Kremlin est entré en campagne pour la présidentielle de 2018.
Le blogueur anticorruption compte défier Vladimir Poutine, il a installé ses bureaux à Chelyabinsk. Des QG comme celui-ci, il espère en ouvrir 77 en Russie. Mais s’opposer au maître du Kremlin n’est pas aisé. La course à la présidentielle a été lancée malgré l’incarcération de son directeur de campagne. Il est accusé d’avoir violé la loi sur les rassemblements.

Alexeï Navalny veut défendre tous ceux qui sont poursuivis pour avoir participé à la grande manifestation anti-corruption du 26 mars. Manifestation à son initiative, et qui lui a valu 15 jours de détention. L’opposant a été libéré mercredi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Iran

Inondations meurtrières en Iran