PUBLICITÉ

A peine libéré, l'opposant Alexeï Navalny candidat à la présidentielle

A peine libéré, l'opposant Alexeï Navalny candidat à la présidentielle
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alexeï Navalny ne renonce pas.

PUBLICITÉ

Alexeï Navalny ne renonce pas. L’ennemi numéro un du Kremlin est entré en campagne pour la présidentielle de 2018.
Le blogueur anticorruption compte défier Vladimir Poutine, il a installé ses bureaux à Chelyabinsk. Des QG comme celui-ci, il espère en ouvrir 77 en Russie. Mais s’opposer au maître du Kremlin n’est pas aisé. La course à la présidentielle a été lancée malgré l’incarcération de son directeur de campagne. Il est accusé d’avoir violé la loi sur les rassemblements.

L'opposant russe en exil Khodorkovski appelle à soutenir Navalny en 2018 #Russiehttps://t.co/VPaiHbhEQQ

— L'Orient-Le Jour (@LOrientLeJour) 15 avril 2017

Alexeï Navalny veut défendre tous ceux qui sont poursuivis pour avoir participé à la grande manifestation anti-corruption du 26 mars. Manifestation à son initiative, et qui lui a valu 15 jours de détention. L’opposant a été libéré mercredi.

L'opposant russe Alexeï Navalny libéré de prison https://t.co/ArNQCHTkt7pic.twitter.com/UFfI7L8VP4

— Courrier inter (@courrierinter) 11 avril 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Purges dans l'armée russe continuent, le chef d'état-major adjoint détenu

Russie : Vladimir Poutine reconduit Mikhaïl Michoustine au poste de Premier ministre

La Russie célèbre le 79e anniversaire de sa victoire sur l'Allemagne nazie