DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

A peine libéré, l'opposant Alexeï Navalny candidat à la présidentielle

euronews_icons_loading
A peine libéré, l'opposant Alexeï Navalny candidat à la présidentielle
Taille du texte Aa Aa

Alexeï Navalny ne renonce pas. L’ennemi numéro un du Kremlin est entré en campagne pour la présidentielle de 2018.
Le blogueur anticorruption compte défier Vladimir Poutine, il a installé ses bureaux à Chelyabinsk. Des QG comme celui-ci, il espère en ouvrir 77 en Russie. Mais s’opposer au maître du Kremlin n’est pas aisé. La course à la présidentielle a été lancée malgré l’incarcération de son directeur de campagne. Il est accusé d’avoir violé la loi sur les rassemblements.

Alexeï Navalny veut défendre tous ceux qui sont poursuivis pour avoir participé à la grande manifestation anti-corruption du 26 mars. Manifestation à son initiative, et qui lui a valu 15 jours de détention. L’opposant a été libéré mercredi.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.