DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Limogeage du patron du FBI : Trump persiste et signe


Etats-Unis

Limogeage du patron du FBI : Trump persiste et signe

Le limogeage du patron du FBI continue de faire des vagues aux Etats-Unis. La Maison-Blanche a réaffirmé que l‘éviction de James Comey mardi n’avait rien à voir avec l’enquête sur les ingérences russes pendant la campagne électorale. L’administration Trump répète que le directeur du FBI a été limogé pour ses “erreurs” et “faux pas” lors de l’enquête sur les emails d’Hillary Clinton l’an dernier.

Interpellé par les journalistes alors qu’il recevait Henry Kissinger, Donald Trump a répondu, laconique, que James Comey avait été renvoyé “parce qu’il faisait un mauvais travail, tout simplement.”

Mais beaucoup, comme les quelques centaines de manifestants qui se sont massés mercredi devant la Maison-Blanche, soupçonnent le président de vouloir entraver l’enquête du FBI sur une possible collusion entre des membres de son équipe de campagne et la Russie.

“Les républicains doivent vraiment commencer à placer le pays avant leur parti pour que la vérité soit connue, a martelé une manifestante, parce que nous méritons de savoir si notre président a été élu grâce à l’influence de la Russie.”

Tout comme l’opposition démocrate, ils réclament la nomination d’un procureur spécial pour superviser cette enquête. Une option rejetée par la Maison-Blanche.