Limogeage du patron du FBI : Trump persiste et signe

Limogeage du patron du FBI : Trump persiste et signe
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

Le limogeage du patron du FBI continue de faire des vagues aux Etats-Unis. La Maison-Blanche a réaffirmé que l‘éviction de James Comey mardi n’avait rien à voir avec l’enquête sur les ingérences russes pendant la campagne électorale. L’administration Trump répète que le directeur du FBI a été limogé pour ses “erreurs” et “faux pas” lors de l’enquête sur les emails d’Hillary Clinton l’an dernier.

Interpellé par les journalistes alors qu’il recevait Henry Kissinger, Donald Trump a répondu, laconique, que James Comey avait été renvoyé “parce qu’il faisait un mauvais travail, tout simplement.”

Mais beaucoup, comme les quelques centaines de manifestants qui se sont massés mercredi devant la Maison-Blanche, soupçonnent le président de vouloir entraver l’enquête du FBI sur une possible collusion entre des membres de son équipe de campagne et la Russie.

“Les républicains doivent vraiment commencer à placer le pays avant leur parti pour que la vérité soit connue, a martelé une manifestante, parce que nous méritons de savoir si notre président a été élu grâce à l’influence de la Russie.”

Tout comme l’opposition démocrate, ils réclament la nomination d’un procureur spécial pour superviser cette enquête. Une option rejetée par la Maison-Blanche.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La loi texane criminalisant l'entrée illégale sur le territoire de nouveau suspendue en cour d'appel

Trump obligé de vendre des biens pour payer une caution de 454 millions de dollars ?

États-Unis : Gaza s'invite dans la primaire démocrate du Michigan