DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Papa jette une bombe et va en prison"


monde

"Papa jette une bombe et va en prison"

Quand Raad a commencé à apprendre le français avec ce livre, il a été plutôt surpris. Cet Irakien de 38 ans, demandeur d’asile en Belgique, a découvert ces phrases : “Papa jette une bombe et va en prison”, ou encore “j’avale une tartine en prison”…

Les réfugiés seraient ils considérés comme des terroristes ? Raad n’apprécie pas la méthode :

“Franchement quand j’ai eu la traduction en arabe j‘étais très triste. En Irak il y a beaucoup de misère et quand j’ai lu ça j‘étais très triste.”

“Au début je n’osais pas lui traduire, reconnaît Catherine Lemaire, sa professeure, parce que je trouvais que c‘était très grave et j’avais honte que la Belgique propose un tel matériel.”

C’est Catherine, la professeure de la Croix Rouge, qui a révélé la méthode de l‘école Erasme, installée dans la banlieue de Bruxelles. Son directeur a admis une erreur et les mentions ont disparu des nouveaux livres de cours.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Italie

La police italienne arrête des passeurs après le meurtre d'un migrant