DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Japon : abdication à l'horizon 2018 pour Akihito


Japon

Japon : abdication à l'horizon 2018 pour Akihito

Le Premier ministre du Japon Shinzo Abe a fait valider par son cabinet un projet de loi spécial qui devrait conduire à l’abdication de l’empereur Akihito.

Le texte n’aura pas force de loi pour les successeurs de l’empereur, et il doit encore être validé par la Diète, mais sauf surprise, fin 2018, le souverain devrait pouvoir renoncer au trône impérial.

Akihito a 83 ans et l‘été dernier, il avait laissé entendre qu’en raison de son âge, il doutait de ses capacités à tenir son rôle de “symbole du peuple et de l’unité de la nation.”

Une fois retirés, Akihito et son épouse Michiko devraient prendre les titres d’empereurs et d’impératrice “retraités”.

Leur fils Naruhito pourrait devenir empereur début 2019 et cette situation relance au Japon le débat s’il faut ou non permettre à une femme de monter sur le trône.

Harie Gyo, réalisateur : “J’aimerais que notre société progresse et encourage les femmes à prendre plus librement des responsabilités. Je pense que plus les femmes travaillent, plus la société sera heureuse et épanouie.”

L’empereur Akihito est monté sur le trône du Japon en 1989, après le décès de son père Hirohito : son règne est désigné en japonais comme l‘ère du “Heisei”, l‘ère du “Parachachêvement de la paix”, alors que l‘ère de son successeur, en principe Naruhito, portera un autre nom.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Etats-Unis

Le chauffard de Times Square inculpé pour homicide