DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brexit: Bruxelles s'impatiente!


Le bureau de Bruxelles

Brexit: Bruxelles s'impatiente!

Les autorités européennes n’apprécient pas la tournure des événements au Royaume-Uni. Bruxelles redoute que le pari raté de Theresa May ne ralentisse la procédure du Brexit. Le Président de la Commission l’a fait savoir ce matin lors d’une visite à Prague.

“J’espère vivement que le Royaume-Uni restera prêt à ouvrir les négociations”, a déclaré Jean-Claude Juncker. “En ce qui concerne la Commission, nous pouvons commencer demain matin à 9h30. Nous attendons donc des visites en provenance de Londres. Nous espérons que nous ne verrons plus de retard dans la conclusion de ces négociations.”

Un sentiment partagé par Donald Tusk et Michel Barnier, négociateur en chef de l’UE sur le Brexit. Tous deux appelent le Royaume-Uni a commencer les négociations au plus vite.

Dans un tweet, Guy Verhofstadt, leader des Libéraux et Démocrates au Parlement européen, accuse Theresa May d’avoir marqué un nouveau but contre son camps. La cheffe de la diplomatie européenne s’est montrée un peu plus conciliante face à la situation.

“Nos amis Britanniques sont allés aux urnes et un an après le référendum nous ne connaissons encore pas la position britannique dans les négociations sur le Brexit”, constate Federica Mogherini. “Il semble difficile de prévoir quand nous la connaîtrons mais la démocratie exige souvent du temps.”

C’est donc un double camouflet pour Theresa May qui rate son pari chez elle et qui s’attire en prime les foudres des autorités européennes.

Le bureau de Bruxelles

Lancement du parquet européen