DERNIERE MINUTE

Edouard Philippe : "Il y a une addiction française à la dépense publique"

Le Premier ministre français a prononcé ce mardi devant l'Assemblée nationale son discours de politique générale.

Vous lisez:

Edouard Philippe : "Il y a une addiction française à la dépense publique"

Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre français Edouard Philippe a prononcé ce mardi devant l’Assemblée nationale son discours de politique générale, au cours duquel il a déroulé les mesures promises par le président Macron en matière de fiscalité, de santé ou de baisse des dépenses publiques, alors que la dette française dépasse la barre des 2.000 milliards d’euros. Un niveau jugé « insupportable » par le chef du gouvernement, qui a promis de ramener le déficit public sous la barre des 3 % dès cette année :

“Il y a une addiction française à la dépense publique. Comme toute addiction, elle ne règle rien du problème qu’elle est censée soulager. Et comme toute addiction, elle nécessitera de la volonté et du courage pour s’en désintoxiquer.”

En matière de terrorisme, Edouard Philippe a confirmé la fin de l‘état d’urgence au plus tard au 1er novembre prochain, tout en rappelant que la menace demeurait permanente.

Le Premier ministre a également évoqué le rôle de la France dans la crise migratoire : “Accueillir, oui bien sûr, aider, oui évidemment, subir, non jamais”, a martelé Edouard Philippe.

Parmi les autres mesures phares, on retiendra aussi le prix du paquet de cigarettes que le gouvernement français veut porter à 10 euros contre environ 7 euros en moyenne aujourd’hui. Enfin, Matignon lancera un grand plan d’investissement de 50 milliards d’euros notamment pour la transition écologique.