DERNIERE MINUTE

Des équipements de Siemens en Crimée

Vous lisez:

Des équipements de Siemens en Crimée

Taille du texte Aa Aa

Siemens l’admet : deux ensembles de turbines à gaz que l’industriel allemand avait vendu à la Russie ont été détournés vers la Crimée. Mais le groupe précise que cela s’est fait à son insu. L’affaire est sérieuse car depuis l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014, l’Union européenne soumet cette région à des sanctions auxquelles les entreprises européennes doivent se conformer. Les turbines, livrées il y a un an à l’entreprise russe TPE, étaient destinées au projet de centrale thermique de Taman, dans le sud-ouest de la Russie. Siemens dit avoir entamé des poursuites contre les “les responsables” et demandé un retour des équipements vers leur destination d’origine.