DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Venezuela : la guerre des Cours suprêmes


Venezuela

Venezuela : la guerre des Cours suprêmes

Des manifestants en route vers la cour suprême du Vénézuéla. Et sur leur route l’armée et les gaz lacrymogènes. Les premiers voulaient témoigner leur soutien aux magistrats nommés la veille par l’opposition pour constituer une Cour suprême parallèle.

La désignation de la Cour suprême parallèle est la dernière initiative en date de l’opposition contre le président Nicolás Maduro et son projet de modifier la Constitution.

Lilian Tintori, épouse du leader d’opposition Leopoldo López et opposante elle-même : “Il n’y a pas de paix sans justice, Maikel Moreno. C’est la raison pour laquelle nous allons à la Cour suprème aujourd’hui. Cette cour doit faire respecter la loi, alors que cette cour, depuis très longtemps n’est que le bras armé de la dictature.”


Nicolás Maduro a exclu à plusieurs reprises de revenir sur son initiative de convoquer une assemblée constituante, malgré le refus de l’opposition, qui organise depuis près de quatre mois des manifestations presque quotidiennes, et en dépit des pressions internationales qui se multiplient. Depuis le début de la vague de manifestations, 103 personnes ont été tuées, selon le Parquet.