DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Opérations anti-tourisme à Barcelone et Palma


Espagne

Opérations anti-tourisme à Barcelone et Palma

En Espagne, le tourisme de masse provoque la colère d’une partie des habitants de Catalogne et des Baléares.

Des manifestations ont eu lieu à Palma et à Barcelone pour dénoncer la pression touristique qui occasionne des problèmes de voisinage, la saturation des espaces publics, la flambée des loyers et la multiplication des locations saisonnières illégales.

A côté des rassemblements pacifiques, certains jeunes ont mené des actions plus radicales : sabotage de bicyclettes touristiques et “prise d’assaut” d’un bus à Barcelone. D’autres ont fait irruption dans un restaurant de Palma de Majorque. Les jeunes ont jeté des confettis sur les clients et allumé des fumigènes, ce qui n’a pas été du goût des restaurateurs.

“_ On était en train de travailler comme chaque soir. Il y avait déjà des clients installés sur la terrasse. Un groupe de personnes est arrivé avec des pancartes. Au début, on pensait que c‘était juste une petite manifestation avec quelques pancartes et quelques cris de revendication. Mais ils ont commencé à allumer des fumigènes de couleurs qui sont assez toxiques. Des filles masquées se sont mises à crier sur les clients_”, raconte Carmen Sanchez Solano, responsable du restaurant pris à parti.


Ces jeunes font parti d’Arran, un mouvement proche de la CUP, un parti politique indépendantiste et anti-capitaliste catalan.

“_On veut dénoncer la destruction du territoire par l’industrie hôtelière comme ici à Majorque. On veut aussi dénoncer l’exploitation des travailleurs par cette même industrie. En aucun cas, l’action qu’on a menée n’a été violente. On a juste jeté des confettis et déployé des banderoles. On a prévu d’autres actions pendant l‘été”, explique Pau Pico, membre d’Arran et porte-parole de l’organisation à Majorque.

L’année dernière, l’Espagne a enregistré un record : 75,6 millions de touristes ont visité le pays dont 18 millions en Catalogne et 13 millions aux Baléares.

Avec agence (EFE)