DERNIERE MINUTE

Œufs contaminés : Bruxelles durcit le ton

Vous lisez:

Œufs contaminés : Bruxelles durcit le ton

Taille du texte Aa Aa

Il ne s’agit donc plus d’une crise européenne. Hong Kong est également touché par la crise des œufs contaminés au fipronil. Révélation de la Commission européenne. Le ministre de la santé de Hong Kong a d’ailleurs affirmé que les autorités renforçaient leurs contrôles.

Côté européen, Bruxelles durcit le ton avec les États concernés qui se rejettent la faute. Les Pays-Bas et la Belgique en tête. Le commissaire européen de la santé a convoqué une réunion avec tous les pays de l’Union (Européenne) impliqués. Réunion prévue le 26 septembre. Annonce relayée par la porte parole de la Commission, Mina Andreeva : “L’objectif est de tirer les enseignements et de discuter des moyens pour améliorer en permanence l’efficacité du système de l’Union Européenne. Pour faire face à la fraude alimentaire et pour la sécurité sanitaire des aliments.
Cela devrait arriver prochainement, dès que nous aurons tous les éléments disponibles. C’est ce que nous évoquerons le 26 septembre.”

En Belgique, l’enquête concerne désormais 26 personnes et entreprises suspectes. Pour rappel, 17 pays sont touchés dont 15 de l’Union Européenne. En France, on estime que 250 000 œufs contaminés ont été mis sur le marché depuis avril.