DERNIERE MINUTE

Des Européens ne veulent toujours pas de musulmans comme voisins

Un rapport de la fondation Bertelsmann montre que dans cinq pays, environ un cinquième des personnes interrogées ne veulent pas vivre en voisinage avec des musulmans et ce alors que leur intégration progresse pourtant.

Vous lisez:

Des Européens ne veulent toujours pas de musulmans comme voisins

Taille du texte Aa Aa

Un récent rapport de la fondation Bertelsmann intitulé Les musulmans en Europe : intégrés mais mal acceptés ? montre que si l’intégration des musulmans progresse, un cinquième des personnes interrogées dans les cinq pays de l‘étude ne souhaiteraient toujours pas avoir un musulman comme voisin, preuve indirecte du fait que cette population est encore mal tolérée.

A la question “souhaiteriez-vous ces groupes de personnes comme voisins ou cela n’a-t-il pas d’importance pour vous”, un peu moins de 20% des personnes interrogées en Allemagne, Autriche, Suisse, France et Royaume-Uni répondent non au groupe des musulmans.

Un échantillon aléatoire de personnes n’appartenant pas à la communauté musulmane s’est, en effet, vu proposer une liste de dix groupes et a dû répondre à la question citée ci-dessus pour chacun de ces groupes. Les autres religions monothéistes sont loin derrière dans les réponses négatives. Le pourcentage est en dessous de 10% pour la religion juive dans tous les pays, l’Autriche montrant le taux de rejet le plus haut avec 8%. Seulement 1% des participants des cinq pays ont répondu négativement concernant les Chrétiens et 3,6% d’entre eux ont indiqué ne pas vouloir d’athée comme voisins.

Le groupe le plus ostracisé de ce point de vue parmi les dix proposés sont les réfugiés. En moyenne, 31% des répondants des cinq pays ont dit ne pas vouloir vivre près de réfugiés, les Autrichiens (26%) et les Britanniques (25%) étant les plus hostiles.

Selon le rapport, le rejet des voisins musulmans est largement répandu, et tout particulièrement en Autriche où l’hostilité exprimée est la plus élevée avec plus d’un Autrichien sur quatre ne souhaitant pas que son voisin soit musulman.

A noter que les Britanniques sont les seuls à exprimer les familles nombreuses comme voisins les plus indésirables avec 28% de voix exprimées contre 15% en moyenne dans les autres pays.