DERNIERE MINUTE

Victoire de Merkel, gâchée par la percée de l'extrême droite

Vous lisez:

Victoire de Merkel, gâchée par la percée de l'extrême droite

Taille du texte Aa Aa

Et de quatre pour Angela Merkel ! La chancelière allemande sortante garde son mandat pour la quatrième fois mais sa victoire est modeste. Son parti conservateur, la CDU-CSU, a remporté les élections législatives avec seulement 33 % des voix environ, selon les sondages de sortie des urnes. C’est le plus mauvais score de la droite depuis la naissance de la République fédérale d’Allemagne en 1949.

L’autre grand parti traditionnel, social-démocrate, s’est pour sa part totalement effondré. Il n’a engrangé que 20 à 21% des voix. Le chef de file du SPD, Martin Schulz, n’a pas su incarner le changement et il a annoncé que son parti préférait rester cette fois dans l’opposition. Les sociaux-démocrates renoncent ainsi à cohabiter avec les conservateurs dans une grande coalition, comme ils l’ont fait deux fois depuis l’arrivée d’Angela Merkel à la chancellerie.

L'extrême droite troisième force du pays

Mais ce qui a créé un vrai choc en Allemagne, qui vit avec la repentance depuis la chute du régime nazi, c’est la percée historique du mouvement d’extrême droite AfD. L’Alternative pour l’Allemagne, anti-euro, anti-immigration, anti-islam, a recueilli 13% des voix et devient la troisième force politique du pays. “Nous allons faire la chasse à Madame Merkel”, a clairement dit Alexander Gauland, co-tête de liste de l’AfD.

Le casse-tête qui attend la chancelière allemande va être de former une nouvelle coalition. Puisque le parti social-démocrate n’est plus partant, la seule alliance envisageable ne peut se faire qu’avec les libéraux ou les Verts. Et ce n’est pas gagné car l’immigration et le diesel sont des sujets de discorde.

Voici les principaux moments de la soirée électorale :