DERNIERE MINUTE

480 000 Rohingyas réfugiés au Bangladesh

ONG et autorités s'inquiètent de l'apparition d'épidémies dans les camps de fortune

Vous lisez:

480 000 Rohingyas réfugiés au Bangladesh

Taille du texte Aa Aa

Au Bangladesh, le nombre de réfugiés Rohingyas ne cesse de s’accroître. Selon un dernier décompte de l’ONU, 480 000 personnes de cette minorité musulmane ont fui la Birmanie pour s’installer de l’autre côté de la frontière. Dans ces camps de fortune, les conditions sanitaires sont déplorables.

ONG et autorités s’inquiètent de l’apparition d‘épidémies de choléra ou de dysenterie. De nombreux enfants souffrent en outre de malnutrition.

“Il n’y a aucun traitement pour mon enfant, c’est pour ça que chaque jour, son état s’aggrave”, s’alarme cette mère.

Plus de 60% des réfugiés sont des enfants. Sur place, l’UNICEF est engagée comme les autres ONG dans une course contre la montre pour faire face à la crise humanitaire.

“Le plus vite nous parviendrons à nous approvisionner, le plus vite nous parviendrons à nous coordonner avec nos principaux partenaires, qu’il s’agisse du gouvernement du Bangladesh ou des ONG nationales, le mieux nous serons en mesure de venir en aide aux enfants qui en ont besoin”, explique Jean-Jacques Simon, responsable de la communication chez Unicef.

Human Rights Watch accuse la Birmanie de commettre des crimes contre l’humanité contre les Rohingyas dans l’Etat Rakhine. L’ONU parle également de ne ttoyage ethnique.

Les autorités birmanes démentent. Elles accusent en retour les rebelles rohingyas d’autres exactions. Ainsi des fosses communes ont été mises au jour depuis dimanche près d’un village hindou dans la région de Maungdaw. Une quarantaine de corps ont été découverts. C’est la première fois que la présence d’un charnier est signalée depuis le début des violences fin août.