DERNIERE MINUTE

Nouveau naufrage meurtrier de réfugiés rohingyas

Vous lisez:

Nouveau naufrage meurtrier de réfugiés rohingyas

Taille du texte Aa Aa

Dix enfants, un homme, une femme, un nouveau drame. Au moins douze personnes sont mortes après le naufrage d’un bateau chargé de réfugiés Rohingyas fuyant la Birmanie. Des dizaines sont encore portées disparus. Ce nouveau naufrage s’est produit dimanche soir près du village côtier de Galachar, dans le Golfe du Bengale, non loin de l’embouchure de la rivière Naf, qui sépare la Birmanie et le Bangladesh. Depuis des semaines, les Rohingyas y affrontent une mer agitée pour échapper à la répression de l’armée birmane qui, selon l’ONU, se livre à une épuration ethnique contre cette minorité musulmane.

Après quelques jours d’accalmie, l’exode des Rohingyas vers le Bangladesh a repris de plus belle. Ils sont environ 2 000 à y arriver chaque jour. La crise humanitaire s’aggrave et la situation pourrait encore se dégrader. Le cessez-le-feu unilatéral proclamé par les rebelles de l’Armée du salut des Rohingyas de l’Arakan (ARSA) prend fin ce lundi soir à minuit et laisse présager une nouvelle flambée de violence.

Le gouvernement birman refuse tout dialogue avec les rebelles Rohinguyas. Quant au prix Nobel de la paix, Aung San Suu Kyi, véritable icône en Birmanie, elle continue d‘être vivement critiquée pour son peu d’empathie envers les Rohingyas, considérés comme une des minorités les plus persécutées au monde.