DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vers un bureau de procureurs européens

Un bureau de procureurs de l'UE va voir le jour, pour vérifier que l'argent européen est utilisé à bon escient. Huit Etats membres ont refusé de s'associer au projet.

Vous lisez:

Vers un bureau de procureurs européens

Taille du texte Aa Aa

La Hongrie est l’un des principaux bénéficiaires des fonds européens.
Dans le village natal du Premier ministre Viktor Orban a émergé le projet de construire une nouvelle voie ferrée avec l’argent de l’Europe. Mais l’Union ne peut guère contrôler que l’argent est utilisé à bon escient.

Benedek Jávor, Hungarian Green MEP

“Le gendre du Premier ministre, Monsieur Istvan Tiborc a fait l’objet d’une enquête de l’Olaf, l’Office européen de lutte anti-fraude, sur quelques projets publics de modeste envergure et le procureur public hongrois n’a pas enquêté comme il faut et rien n’a vraiment été fait, déplore Benedek Javor, eurodéputé hongrois, membre du groupe des Verts. Mais en Hongrie, il y a des dizaines et dizaines d’affaires de corruption sur lesquelles il n’y a aucune véritable enquête.”

Les membres de l’UE ont décidé de créer un bureau de procureurs européens qui enquêteront sur l’utilisation de l’argent de l’Union.
Mais huit membres ne participent pas au projet.

“Les Etats qui ne participent pas mais qui reçoivent beaucoup d’argent de l’Union européenne seront davantage contrôlés et il devrait y avoir plus de mesures préventives pour protéger l’argent du contribuable, explique Vera Jourova, Commissaire européenne à la justice. En revanche, pour les Etats qui participent au bureau des procureurs européens, il pourrait y avoir des règles simplifiées sans beaucoup plus de contrôle ni d’audit.”

La nouvelle agence combattra également contre la fraude à la TVA et pourrait aussi avoir un rôle dans les enquêtes anti-terroristes.